Vaincre la dépression saisonnière

Vaincre la dépression saisonnière

Dépression saisonnière | Comment y faire face ?

Chaque année, certains d’entre nous ressentent un manque d’énergie à l’approche de la « mauvaise saison ». Les jours raccourcissent de plus en plus vite et le manque de lumière participe à faire naitre un sentiment de tristesse. Il est de plus plus difficile de se lever le matin lorsqu’il fait à peine jour ou que le ciel est couvert et annonce l’arrivée de la pluie. Les idées sombres viennent envahir notre esprit et toute notre énergie semble être partie avec la fin de l’été. Cette réaction est parfois le premier signe d’une dépression saisonnière.

Novembre et la dépression saisonnière

Novembre est souvent la période qui est la plus sombre. Ce mois est marqué par le récent passage à l’heure d’hiver qui aura lieu cette année pendant le week-end du 27 octobre. C’est un changement brutal qui se produit dans nos organismes et qui perturbe aussi notre psychisme. Novembre c’est le mois où l’on célèbre la mémoire de tous ceux qui ne sont plus là. Mais c’est également celui des Catherinettes, jour où sont mises à l’honneur toutes les femmes de 25 ans qui « n’ont pas encore trouvé un mari ». Même si cette tradition tend à se perdre, c’est un rappel parfois douloureux pour toutes celles qui sont dans une période difficile sur le plan amoureux.

Bref, la dépression saisonnière va refaire son apparition cette année… à moins que vous mettiez toutes les chances de votre côté pour ne pas y céder.

Quels sont les meilleurs moyens pour lutter contre la dépression saisonnière ?

Prendre en compte les bienfaits de l’automne et de l’hiver

Si vous vivez dans un pays tempéré comme la France, vous avez la chance de connaître les quatre saisons. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il existe un « mal des saisons ». Si vous rêvez d’habiter dans un lieu où il fait beau quasiment toute l’année avec une température digne d’un plein été, il ne faut pas oublier que cela présente également quelques inconvénients.

Vivre au fil des saisons, c’est savoir profiter de chaque instant qui passe et se réjouir des changements climatiques. La forêt qui se pare de mille feux à l’automne, l’arrivée des premiers froids et des premiers flocons qui permet à la terre de prendre un repos bien mérité. Puis le retour du printemps et la joie de voir les arbres se couvrir de bourgeons… La liste de ces petits plaisirs est trop longue pour tous les énumérer ! Pour avoir vécu dans un pays où l’on peut manger tous les jours dehors, je peux vous assurer que les rares jours de pluie et ceux où la température baissait étaient source de joie.

Ne pas hésiter à devenir gourmand

Pour lutter contre la dépression saisonnièreTout l’été et particulièrement s’il a été chaud comme ce fut le cas cette année, vous avez mangé quotidiennement des salades et des crudités, ce qui en plus était bon pour votre ligne. Avec l’arrivée de la pluie, du vent et du froid, vous allez pouvoir vous régaler, sans sentiment de culpabilité, avec des plats plus roboratifs. À vous les bourguignons, les choucroutes, les pot-au-feu fumants, les potées, les raclettes et les fondues…

Prendre de l’exercice

Bien couverts et bien chaussés, rien ne vous empêche de sortir et de profiter d’un air revigorant. L’exercice est favorable à la production des endorphines qui vont donner un coup de boost à votre psychisme.

Apprécier les veillées entre amis

Un feu pour lutter contre la dépression saisonnièreUne promenade dominicale en famille ou avec des amis suivie d’une soirée près d’un feu de cheminée où le bois crépite en dégageant une odeur envoutante… Bien au chaud et à l’abri des intempéries, chacun prend le temps de discuter et de refaire le monde. Rien de tel pour apprécier les bienfaits des jours qui raccourcissent.

Et si rien n’y fait ?

Si votre humeur morose résiste à tous ces conseils, si votre tristesse matinale est toujours présente, si vous vous sentez très irritable, il est possible que votre production de sérotonine en soit à l’origine. Ce mal-être touche surtout les femmes et les personnes qui souffrent de troubles de l’humeur.

Rien n’est perdu, car vous pouvez essayer la luminothérapie. Il s’agit de vous exposer pendant environ 30 minutes devant une lampe qui reproduit la lumière naturelle. Cette méthode permet d’améliorer sensiblement l’humeur dans plus de 70 % des cas.

Dépression saisonnière et antidépresseurs

Si ce trouble affectif saisonnier devient handicapant dans votre vie quotidienne, il est peut-être temps de consulter un médecin. Il est possible que des facteurs personnels ou environnementaux soient venus aggraver des facteurs climatiques. Un traitement adapté à votre situation vous permettra de passer cette période difficile et de retrouver toute votre énergie pour attendre sereinement l’arrivée du printemps.

Partager l'article :
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Fermer le menu