Comment vivre une cohabitation 24 h/24

Comment vivre une cohabitation 24 h/24

En cette période de crise sanitaire où nous sommes tous confinés chez nous et forcés de vivre une cohabitation 24 h/24, certaines tensions commencent à voir le jour. Des parents, épuisés par l’école à la maison et le télétravail, perdent patience. Des couples en désaccord finissent par ne plus se supporter. Des personnes seules dépriment, des pères et mères célibataires ne savent plus où donner de la tête.

Bref, dans un climat assez délétère, toute discussion peut vite tourner à la dispute et des paroles malheureuses peuvent être échangées.

Mais au fait, comment cohabitez-vous avec vous-même ?

Si votre conjoint vous insupporte, si vos enfants vous mènent parfois la vie dure, comment vous comportez-vous avec vous-même ? Vous êtes très critique sur chacune de vos actions, vous vous remettez en question pour un oui ou pour un non ? Si c’est le cas, ce confinement est peut-être l’occasion de faire le point et de commencer à vous occuper de vous sur le plan psychologique.

Apprendre à vous aimer peut apparaître comme une attitude narcissique. Et pourtant qui vous connaît mieux que vous-même ? Personne !

Il n’est pas question de vouer une admiration sans faille à votre égo, mais de cultiver votre estime de soi. Vous vivez des moments difficiles et vous avez besoin de vous encourager et de vous féliciter pour chacune de vos réussites, aussi minimes soient-elles.

Vous êtes parvenu à garder votre calme alors que votre fille vient de vous reposer pour la énième fois la même question, à savoir « Quand est-ce que je pourrai voir mes copines ». Donnez-vous un bon point. Bien sûr, il est normal de répondre avec sérénité et bienveillance aux interrogations de vos adorables bambins, mais vous vivez une situation exceptionnelle, éminemment stressante et le fait de ne pas vous énerver vous a demandé un effort supplémentaire. Alors oui, n’hésitez pas à vous féliciter.

Comment cohabiter 24 h/24 pendant le confinement ?

Dans la majorité des cas, votre conjoint n’est pas présent toute la journée à la maison et vos enfants sont à l’école. Il est donc normal que vous puissiez leur accorder du temps lorsqu’ils sont tous rentrés au bercail.

Mais aujourd’hui, vous n’êtes pas du tout dans le même contexte. Du matin au soir, vous êtes obligé de subir une cohabitation forcée, à de rares exceptions près (notre merveilleux personnel soignant et tous ceux qui travaillent pour que la vie continue dans les meilleures conditions).

Si vous n’êtes pas bienveillant envers vous-même, vous ne pourrez pas l’être vis-à-vis des autres, en l’occurrence votre famille.

Quelles règles simples à suivre pour cohabiter harmonieusement

Vous avez besoin d’un temps de mise sur « pause ». Ce temps-là vous l’aviez avant. Que ce soit pendant le trajet maison/bureau, à la maison une fois les enfants partis à l’école ou dans toute autre occasion. À présent, le seul moment « pause » est celui où vous dormez… et encore !

Si cela n’est pas déjà fait, mettez en oeuvre ces quelques actions :

Établissez un planning

Dans ce planning, vous allez instaurer des périodes de solitude forcée. Pendant ces instants, personne ne doit vous déranger, sauf urgence absolue ! Profitez-en pour méditer, vous relaxer, prendre un bain, lire un livre ou siroter un cocktail (de préférence sans alcool) et décompresser. Vous repartirez dans l’arène en ayant reboosté considérablement vos réserves de patience.

Accordez plus d’autonomie à vos jeunes enfants

Ce confinement forcé est peut-être le moment de leur accorder un peu plus d’indépendance. Acceptez qu’ils vous aident, tout en ayant toujours un œil sur eux. Confiez-leur de petites missions, ils adorent cela.

Initiez votre conjoint aux tâches ménagères

Pourquoi ne pas lui donner quelques leçons de cuisine ? Avec un peu de chance, il y prendra goût et continuera à la fin du confinement.

Faites participer vos compagnes à vos travaux de bricolage

Elles seront ravies d’apprendre et de ne plus être toujours dépendantes de vous.

Prenez des nouvelles de vos amis

En temps normal, vous n’avez pas forcément la possibilité de prendre régulièrement des nouvelles de tous vos amis. Faites-vous une liste et recontactez ceux ou celles que vous avez un peu négligés. C’est une excellente manière de garder votre cercle de relations et même de l’agrandir.

Une cohabitation réussie portera ses fruits à l’heure du déconfinement

Plutôt que de ressasser tout ce qui ne va pas, positivez. Dites-vous que vous plantez de petites graines de bonheur qui ne demanderont qu’à germer et fleuriront lorsque nous retrouverons tous notre liberté de circulation.

Tous ces petits moments de connivence que vous aurez su créer laisseront de jolies traces et seront des atouts pour la réussite de votre couple et de votre famille.

Alors, bon confinement et on en reparle sans faute dès qu’il sera levé !

Partager l'article :
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire